Rechercher
  • Transitions

Transitions confinées #1 - On a l'élan...

Mis à jour : avr. 17

On ne peut pas se réunir en vrai mais on peut rester en lien !

Voici venu le temps du grand ralentissement.

Tout-à-l’heure, j’ai entendu quelqu’un dire que ce confinement, symboliquement c’était pas rien. Ça me parle. Un genre de retour à soi après une période de perdition, aller hop tout le monde à la maison, un retour collectif à l’essentiel, relocalisation générale, réintégration des espaces originels ! Un peu de vide pour mieux voir entre les interstices, une brèche lumineuse, une bouffée d’air dans la structure d’un quotidien (trop?) bien rôdé.


Est-ce qu’autour de chez toi aussi tout est plus calme, plus silencieux, plus lent ? Comme une grande inspiration, une grande expiration... Les oiseaux de nouveau chantent le printemps revenu, et cette année, je les entends mieux.

Un grand ralentissement, comme un calme avant la tempête, une douce entrée dans un vivant qui, chahuté, se réensauvage. Un petit pas de recul pour bientôt mieux sauter, une grande opportunité de transformation si l’on veut bien l’accepter.


Il me semble qu’il y a un énorme potentiel de renouveau dans ce moment de confinement, que cette période étrange est une formidable occasion de changement personnel et collectif. Toute cette créativité libérée ! Est-ce que tu imagines si chacun.e la met radicalement au service du vivant ? Profitons des fissures du monde en décrépitude pour y planter les graines du nouveau monde, et que leurs racines puissantes l’embrasse et l’enterre !


Confinées mais déterminées !

Alors pour ces Transitions confinées, qu’on te souhaite grandement bénéfiques, on postera quelques articles, interviews ou autres selon l’inspiration. On se concentrera sur des initiatives locales pour se donner de l’inspiration à l’action et continuer à nourrir nos intentions :

- prendre soin du vivant, et le vivant est tout et partout : c’est les arbres à soigner et les tomates à faire rougir, les animaux à flatter et toi à aimer, c’est moi qui pense à toi, nos relations humaines et inter-espèces, nos manières de communiquer, nos corps et nos esprits, le passé, le présent, le futur… bref c’est tout, et en prendre soin c’est l’aimer.

- cultiver l’abondance : pas seulement en légumes ou en énergie, mais aussi en bienveillance, en altruisme, en don de soi, en partage, en confiance...

- la partager : pas seulement entre humains mais avec tous les êtres, y compris ceux qui vivront demain sur la terre et ailleurs.


Cercle des transitions?

J’en profite aussi pour te dire que l’année dernière au café associatif de Villeneuve-les-Genets, on a co-organisé des cercles de partage (parole, silence, écoute) pour échanger sur nos ressentis plombants (je te refais pas la liste...) ou enthousiastes et se ressourcer les un.e.s auprès des autres. Si plusieurs personnes vers St Sauveur manifestent l’envie de se réunir de cette manière, c’est tout-à-fait envisageable d’en organiser ici après le temps du confinement, ou même pendant à distance. Si tu es intéressé.e, fais-le nous savoir.

Écrire?

Et pour toi, le confinement, c’est comment ? Quels pans de ta créativité y trouvent l'occasion de s'exprimer? Au service de quoi, de qui l'offres-tu? Si tu as envie de partager quelques mots, écris-nous !

Avec amour et détermination. Julie

0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now