Rechercher
  • Transitions

Effondrement ? Quésako ?

Vendredi 1er mars, conférence sur l'effondrement à Saint Sauveur en Puisaye, à 20h00 à la salle du Pigeonnier.


Mais c'est quoi, en fait, "l'effondrement" ?

Complètement tabou depuis les années 1970, ce sujet commence à pointer le bout de son nez dans les grands médias (Le Monde ici et , Libération, Mediapart) et même de la bouche du Premier Ministre (ici et ).

Pour commencer, doit-on parler d'effondrement ou des effondrements ? Il y a en effet une multitude d'effondrements possibles, présents (effondrement des populations d'insectes, de poissons, de mammifères même) ou bien passés (effondrement économique évité de peu lors de la crise financière de 2008, Cuba en 1990, etc.). Les sujets ne manquent pas, et c'est d'ailleurs ce qui a donné naissance à la collapsologie, l'étude scientifique des effondrements passés, présents et possibles.

Le cœur du sujet ici, c'est l'effondrement systémique, celui qui découle de tous les autres effondrements ; l'effet domino en quelque sorte. Beaucoup de civilisations ont disparu dans le passé (cf. le bouquin de Jared Diamond), ont subi cet effondrement systémique. Comment définir cet effondrement ? "L'effondrement", selon Yves Cochet, ancien Ministre, "c'est une situation dans laquelle les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, mobilité, sécurité) ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi."

Va t'il se produire ? Si oui, quand ?

Ce qu'on sait, factuellement, scientifiquement, c'est que nous sommes au cœur d'un certain nombre de crises (climatique, énergétique, écologique, sociale, politique, migratoire, financière, etc.) qui, prises une à une, mettent en danger au minimum notre modèle sociétal. Et imbriquées ensemble, elle prennent une toute autre ampleur.


Face à un tel sujet, il y a beaucoup d'attitudes possibles : le déni ("pff, des conneries"), la fuite ("ça fait flipper, je préfère mater un film à la télé"), la curiosité ("ben c'est quoi ce truc ?"), l'élan ("bon, ben apparemment je ne suis pas seul à sentir qu'un truc cloche, je vais aller voir"), etc.


3 ingénieurs passionnés par le sujet vous proposent un moment pour plonger dans ce domaine et en ressortir... différent(e)s.


C'est aussi un moyen de créer du lien, de découvrir de nouveaux visages (lors du dernier événement, sur 65 personnes, seulement 10 étaient de St Sauveur), de créer des synergies entre les projets, d'échanger de façon sincère et bienveillante sur ces sujets difficiles.


A vendredi 1er mars !

Jérôme


0 vue
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now